bien être

Le porno est mort, vive le porno féminin !

 

Le porno est mort, vive le porno féminin ! – article Terrafemina

Publié le 2 janvier 2013

Article publié sur le site Terrafemina – 2 décembre 2012 – écrit par Marine Deffrennes

Le féminisme n’est pas incompatible avec la pornographie, il doit même l’utiliser pour faire évoluer l’image de la femme dans la société et dans le couple. C’est la thèse du journaliste David Courbet, qui publie "Féminismes et pornographie" (La Musardine) : un essai éclairant qui parie sur l’avenir du X au féminin.

Qui sait que depuis 2006 la cérémonie des "Feminist Porn Awards" à Toronto récompense chaque année des réalisatrices pour leurs œuvres pornographiques ? Et qui sait que le célèbre Festival du Film Porno de Berlin a ouvert en 2009 une compétition spéciale pour les films féministes ? On apprend beaucoup de choses dans cet essai du journaliste David Courbet : "Féminismes et Pornographie" (La Musardine), et notamment que c’est bel et bien à un mouvement féministe qu’on doit l’émergence d’un cinéma X fait par les femmes et pour les femmes. Né dans les années 80 aux Etats-Unis, et trente ans plus tard en France, le phénomène n’en a pas moins créé une guerre entre féministes abolitionnistes, convaincues que toute pornographie nuit à l’image de la femme, et féministe pro-sexes, soucieuses de respecter la liberté d’expression et d’encourager d’autres formes de pornographies, plus conformes à leurs attentes et aux fantasmes féminins.

L’autre porno

Ce "porno féminin" se situe très loin de toutes les images qu’il véhicule au premier abord. On pense au porno soft, porno cool, porno-chic, ou porno-glam. Aucune réalisatrice ne se reconnaît dans ce genre d’étiquette censée redorer le blason d’une industrie mal-aimée. Le porno féminin ne se définit pas par opposition au porno "mainstream", explique David Courbet, il viserait plutôt à proposer une voie parallèle, "une vision de la pornographie où la femme et ses fantasmes sont mis en avant". Reste que ce néo-porno se construit à partir d’un rejet du porno tel qu’il est consommé massivement : "briqué par des hommes et pour des hommes", et reflétant une "image" ce n’est misogyne du moins souvent sexiste et surtout hétéronormée des relations humaines entre les deux sexes, écrit D. Courbet. D’où l’ambition des réalisatrices pionnières de correspondre davantage aux désirs multiples et variés des femmes.

Montrer autrement

L’auteur décrit ainsi le cahier des charges d’une scène porno "classique" : "Après une fellation, l’homme pénètre vaginalement la femme, puis analement avant de lui éjaculer sur le corps ou le plus souvent sur le visage." Face à ce schéma routinier, réducteur et peu réaliste, des réalisatrices ont cherché à redonner aux deux sexes leur véritable place : au lieu de faire converger toute la scène vers l’éjaculation masculine, présentée comme l’objectif ultime, on réintroduit une temporalité plus "crédible" pour montrer "lavant et laprès du rapport sexuel". Elles évitent en particulier les "gros plans gynécologiques, réduisant les protagonistes à de simples sexe, pour refaire le lien entre "chair et conscience". Selon la philosophe Sonia Bressler, "elles offrent une alternance de plans entre de délicates palpitations charnelles et des instants plus crus".

Pourquoi n’entend-on pas les hommes jouir ?

Sans jamais prétendre savoir ce que veulent les femmes et ce qu’elles ne veulent pas, ces réalisatrices s’accordent pour rejeter tous les stéréotypes qui pèsent sur le "deuxième sexe" comme sur les hommes dans la pornographie. L’Américaine Candida Royalle, figure emblématique du féminisme pro-sexe Outre-Atlantique, cherche ainsi dans ses films à "inculquer à la femme-spectatrice une sensation de pouvoir vis-à-vis de sa propre sexualité". Dans la scène X traditionnelle, c’est l’homme-spectateur qui subit l’injonction de toute-puissance, ce "culte du phallus", qui garantit "un pénis en érection constante et disponible en permanence". Il faut bien admettre que si les femmes sont réduites à leurs seins et à leur sexe, les hommes le sont tout autant à leur pénis. Pire, leur jouissance est muette : alors que la femme crie et que son plaisir s’imprime sur les traits de son visage, "l’homme reste inébranlablement stoïque et n’exprime que peu ses sentiments". Bon nombre d’hommes peinent à se reconnaître dans ces bêtes de sexe, et se désintéressent du porno passées les premiers émois adolescents.

Un porno plein d’avenir

Cette nouvelle vague de porno, qui a percé en France au début des années 2000 grâce à une poignée de réalisatrices comme l’ex-actrice de films X Ovidie, l’artiste Emilie Jouvet, ou la fondatrice du site SecondSexe.com Sophie Bramly, ne reste pour l’instant qu’à l’état embryonnaire, faute de modèle économique. Plus de scénario, plus de jeux de lumière, mais aussi des travailleurs et travailleuses du sexe mieux considérés (préservatif obligatoire) et mieux rémunérés : le coût de ces films permet à peine de réinvestir dans un autre. Résultat : on ne compte encore que 6% de femmes réalisatrices, et 95% de la production reste conçue par et pour des hommes.

Contre toute attente, la nouvelle donne imposée par Internet semble souffler dans les voiles du porno féminin. L’industrie du X traditionnelle voit en effet ses parts de marché grignotées par le porno gratuit et la banalisation du "gonzo" (le porno réduit à sa plus simple expression : scènes de 10 minutes hard et sans scénario), et se demande de fait si l’avenir est dans un modèle plus qualitatif et plus artistique, voire plus spécialisé. Le meilleur exemple vient d’être donné par les productions Marc Dorcel avec la création du site Dorcelle.com, qui met en ligne du porno fait par les femmes et pour les femmes. L’idée s’impose donc progressivement dans l’opinion publique et les médias qu’il existe autant de pornographies que de sexualités, et un boulevard s’ouvre pour les réalisatrices de porno féminin.

David Courbet, "Féminismes et pornographie", La Musardine, 17 €.

L'EMPATHIE

L’EMPATHIE

Qu’est-ce que l’empathie ?

Une personne empathe peut ressentir les émotions, même les douleurs physiques des personnes qui l’entourent. Cela veut dire qu’un empathe est sensible aux émotions des autres, peur, colère, confusion, joie etc, où à tout ce qu’elles peuvent éprouver.

Certaines personnes sont même sensibles aux émotions des animaux et des plantes.

La personne empathe ne doit pas absorber la douleur de l’autre sinon elle va se rendre malade elle-même et ça ne changera rien à la situation de la personne en difficulté. Il faut savoir prendre du recul. Chaque personne doit vivre sa propre expérience.

 

Empathe

 

Nous pouvons apporter aide et réconfort à quelqu’un, mais ne lui apportons pas en plus notre souffrance. Consacrons-lui du temps, sachons l’écouter, mais n’y ajoutons pas notre tristesse ni notre propre mal être. Posez des questions à la personne, soyez curieux dans le bon sens du terme, intéressez-vous à ses difficultés, mais ne la jugez pas.

Nous ne sommes pas l’autre, et l’autre n’est pas nous. Il ne faut pas vivre des émotions qui ne nous appartiennent pas. Il nous faut apprendre à nous maîtriser, bien respirer, garder son calme. Il ne faut pas être esclave d’émotions qui ne sont pas les nôtres.

 

 

Interferencia

M.D.

LE POUVOIR DES MOTS

LE POUVOIR DES MOTS

Par nos paroles, nos mots nous pouvons transformer des vies. Les mots ont une propriété vibratoire, ils activent notre sensibilité émotionnelle pouvant ainsi éveiller des maux.

 

Visu 289x214 livres

 

Les mots réveillent en vous des idées, des souvenirs, des circonstances, des sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs. Mais n’oublions pas que les mots affectent celui qui les reçoit, et ensuite, il y a la façon dont l’autre va réagir. Par exemple, si vous traitez quelqu’un d’abruti, vous pouvez être sûr que cette personne va vous répondre.

Il est très important de bien choisir ses mots, de connaître leur véritable sens. Par des mots positifs nous apportons un bien être à nous-même et aux autres. Certains mots élèvent, d’autres abaissent. Le plus simple des mots peut faire de gros dégâts, selon les circonstances. Certains mots peuvent provoquer une grande joie, et d’autres une grande tristesse, engendrer de la colère, de la souffrance, de la haine.

Il se peut aussi que certains mots, s’ils nous blessent, puissent également nous aider car ils ne transportent pas que des informations, mais aussi des émotions. Ils nous permettent alors de nous rendre compte de certaines choses.

The bee collects nectar2

 

Les mots sont comme les abeilles : ils ont le miel et l’aiguillon (proverbe suisse)

M.D.

 

GRATITUDE

LA GRATITUDE

Plus nous sommes reconnaissants, plus nous vivons des choses extraordinaires. Par contre, si nous nous plaignons sans cesse, nous attirons des situations d’insatisfaction.

Alors pensons à remercier nos amis, nos proches, la terre, l’Univers, la Vie.

Nous attirons ce qui vibre de la même façon que nous. Plus notre vibration est élevée et plus nous attirerons des situations lumineuses. Plus notre vibration sera basse, plus nos situations seront sombres.

 

 

 

Cc

 

Sachons donc apprécier ce que nous avons, les petites choses de la vie, voyons le côté positif en chaque chose. Au lieu de dire je n’aime pas mon travail, remercions d’en avoir un. Au lieu de dire je déteste ma voiture, remercions d’en avoir une qui nous permet d’aller travailler chaque matin. Voyons le côté positif en chaque chose. Surveillons aussi nos pensées afin de les maintenir lumineuses. Plus nous le faisons et plus nous nous éveillons. Sachons apprécier la vie, jour après jour, comme un délicieux repas que l’on savoure.

Cessons donc d’être amer, déçu, nous savons tous que des pensées toxiques sont très néfastes à la santé.

Vous pouvez chaque soir prendre un peu de temps pour réfléchir à votre journée afin de vous rendre compte de tout ce qui vous est arrivé, de tout ce que vous avez eu et remercier pour tout cela.

Remercions la vie pour tout ce qu’elle nous offre. Ainsi nous attirons l’abondance. Si vous vous sentez bien, vous attirerez plus de raisons de vous sentir encore mieux.

 

 

Img 11 117653 cm214

 

 

 

M.D.

 
 
  Rectangle : coins arrondis: Merci

 

 

 

 

"TOUT CE QUI NE S'EXPRIME PAS S'IMPRIME"

"TOUT CE QUI NE S’EXPRIME PAS S’IMPRIME"

Comme nous sommes formés d’énergie, toute émotion a une fréquence particulière. Certaines peuvent nous conduire vers la santé, d’autres vers la maladie.

Lorsque nous sommes en colère, que nous avons des regrets, de la haine, de la jalousie, que nous sommes envieux, tout cela forme une barrière qui empêche le flux d’énergie de circuler correctement. Et cela finit par créer des maladies. Le "mal a dit".

Ces émotions que vous ne parvenez pas à verbaliser peuvent se fixer dans différents endroits de votre corps et déclencher des symptômes physiques. En voici quelques exemples :

  • Entorse : se sentir obligé d’aller dans une direction inverse de celle vers laquelle on voudrait aller
  • Epilepsie, se sentir accablé, persécuté par leur entourage, leur environnement
  • Gastrite, due à la colère où à quelque chose que je ne digère pas
  • Inflammation, colère à propos de quelqu’un ou de quelque chose, conflit intérieur
  • Laryngite, peur de s’exprimer, de ne pas être à la hauteur
  • Maladie de peau : conflit mal géré, anxiété, peur de l’avenir
  • Respiration difficile, ne pas se sentir en sécurité

Ce ne sont que quelques exemples.

 

Rejouit2

 

Notre corps nous parle mais nous ne savons pas encore écouter et comprendre ce qu’il nous dit.
Chaque vertèbre du dos se rapporte à un problème différent. Chaque dent et chaque doigt est également rattaché à un problème différent.
Laisser le passé derrière soi permettra à votre circulation de passer librement. Par exemple, la confiance, la sécurité permettront à votre pancréas et votre rate de bien fonctionner, l’amour, le pardon aideront la vésicule biliaire, l’espoir, la légèreté permettront à votre thyroïde de fonctionner correctement.
Faites donc entrer des pensées joyeuses et revitalisantes dans votre vie. Reconnaissez et acceptez vos émotions, mettez des mots dessus. Vous pouvez écrire ce que vous ressentez puis déchirer ou brûler ce que vous avez écrit. Votre corps ne s’en trouvera que mieux et "la mal à dit" cessera.
 
 
700 fo32460470 4b2e70de02752f2af805be0433cb860a
 
MD

MAGIQUES LICORNES

"MAGIQUES LICORNES"

Licornes affiche

 

Le Musée de Cluny a rouvert ses portes le 14 juillet dernier. Les travaux doivent s’achever en 2020 par la rénovation des espaces intérieurs de l’hôtel médiéval. Le Musée, pour sa réouverture présente l’exposition "Magiques Licornes".

La licorne a toujours beaucoup fait parler d’elle. Cette exposition nous permet de retrouver des artistes ayant mis cet animal légendaire à l’honneur à travers leurs ouvrages enluminés ou gravés, leurs sculptures, leurs tapisseries.

Tenture de la dame a la licorne

 

Tenture de la Dame à la Licorne : la Vue Tapisserie, vers 1500 Cl. 10836 © RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / M. Urtado

Restauré, et dans une salle entièrement repensée, on retrouve ce joyau du XVIème siècle, La Dame à la Licorne. Il s’agit de 6 tapisseries qui serait une allégorie des 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. Quant au sens de “Mon seul désir”, la dernière tapisserie, cela reste un mystère. Il est possible qu’elle évoque un sixième sens, celui de l’âme ou du cœur qui régit les cinq autres. Cette dernière tapisserie pourrait être aussi dédiée à des fiançailles, les deux lettres A, de part et d’autre de l’inscription, pourraient être les initiales des fiancés.

Présent sur chacune des tapisseries, le lion est un symbole de vigilance et de résurrection. La licorne évoquant, quant à elle, la pureté et la chasteté mais elle a aussi une connotation sexuelle.

C’est en 1882 que cette tenture se retrouve au Musée de Cluny, grâce à son premier directeur Edmond du Sommerard.

L’atmosphère à la fois simple, poétique, paisible, et le mystère qui se dégage de ces tapisseries explique la fascination que La Dame à la Licorne a toujours exercée sur le public.

Grâce à la restauration, ces tapisseries ont retrouvé la vivacité de leurs couleurs et elles sont maintenant exposées dans une salle permettant de meilleures conditions de conservation.

 

 

 

Coffret

 

Coffret : chasse à la licorne Bois, fin du 15e siècle MRR 83 / Cl. 21381 © RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / J-G. Berizzi

 

Ne manquez pas cette très belle exposition jusqu’au 25 février 2019 !

Entrée du Musée : 28, rue du Sommerard – 75005 Paris

Métro : Cluny La Sorbonne, Saint Michel, Odéon

Bus N° :  21 - 27 - 38 - 63 - 85 - 86 - 87 

Horaires Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h15 à 17h45. Fermeture de la caisse à 17h15.

Site internet : http://www.musee-moyenage.fr/

 

M.D.

AME ET ESPRIT

L’AME ET L’ESPRIT

 

L'homme est composé d'un esprit, d'une âme et d'un corps. L'âme et l'esprit cohabitent dans le corps.

L’esprit est le siège de la conscience. Il a reçu de nombreux dons et il dispose de liberté. Il lui est donc possible de faire des choix. Pour devenir un être réalisé et retourner à Dieu l’esprit doit utiliser ses dons.

L'esprit a des opinions, des idées, des sentiments, souvenirs, une personnalité, un caractère. À travers l'esprit nous avons conscience d'exister. Nous pouvons progresser et chercher à nous améliorer.

L’Esprit ce sont toutes les choses de l’univers : les objets inanimés et animés. C’est ce que l’homme est vraiment, ce qu’il a conscience d’être.

Tout ce que nous sommes capables de percevoir est considéré comme l’Esprit.

 

1869786611 1

 

L’âme c’est la présence de Dieu en nous. Elle relie l’esprit à Dieu. L’esprit peut s’y connecter par la méditation ou la prière. L’âme est en quelque sorte un maître spirituel.

Il nous faut donc donner assez de puissance à notre âme pour qu’elle puisse se reconnecter à l’Esprit.

L’âme c’est l’énergie qui maintient le corps en vie. La vie se manifeste lorsque l’âme rentre dans la matière, avant que l’esprit ne s’incarne. Et lorsque nous mourons l’âme quitte notre corps.

L’âme permet à l’esprit d’être relié à un corps. Elle guide l’esprit et donne vie au corps.

 

4acc1 consciousness human awakening mountain top galaxy

 

L’homme a un esprit mais il est une âme.

MEDITER, POURQUOI FAIRE ?

MEDITER, POURQUOI FAIRE ?

 

1450966257 1338643986

 

Si nous voulons trouver le calme en nous, une profonde relaxation, méditer nous permet d’être tout simplement, sans que le corps ou l’esprit n’interfèrent. C’est être présent à ce qui est là, rentrer en soi.

La vie de tous les jours nous emporte dans nos pensées et nos sentiments et nous finissons par croire que nous sommes ces pensées et ces sentiments.

En méditant, nous devenons des témoins qui observons nos pensées, nos émotions, nos sensations, et de cette façon nous nous détachons de l’ego.

Il existe de nombreuses techniques de méditation. La méditation est une prise de conscience de ce que nous sommes réellement.

 

14649621996 10e81474fa

 

Nous sommes tous, dans la vie, confrontés à des circonstances difficiles, c’est en prenant conscience de ce qui nous a touché que nous allons, au fil des expériences, parvenir à améliorer notre qualité de vie.

Méditer nous apprend à nous concentrer, à nous astreindre à une discipline, à nous rendre compte de ce qui se passe en nous, de nos faiblesses, de nos angoisses, de nos peurs, et par là même nous permettre de ne plus nous stresser, d’accueillir sérénité, paix, calme, légèreté, maîtrise de soi. Nous pouvons ainsi nous reconnecter à notre âme, retrouver de l’inspiration, de la créativité, du bien-être.

 

Bougie zen

 

Comment méditer

Nous sommes tous différents, chacun doit expérimenter ce qui lui convient le mieux. Vous pouvez être assis, en tailleur, les yeux fermés, le temps que vous voulez. Il n’y a aucune obligation. L’important est de se concentrer et de devenir observateur. Concentrez-vous sur votre respiration, prenez de longues inspirations et si vous vous sentez partir ailleurs, recentrez-vous.

A force de pratique, régulière vous vous rendrez compte des bienfaits que vous en retirez. Vous pouvez, par exemple, méditer également dans les transports, lorsque vous attendez, en marchant, quelques minutes vous aideront à en tirer un bénéfice.

Vous pouvez aussi écouter en même temps une musique de relaxation, faire une méditation guidée, vous avez le choix sur internet aujourd’hui.